Cette fauvette est inféodée dans notre région aux végétations denses et basses des garrigues et maquis. Sensibles au froid, les populations sont fluctuantes et peuvent être décimées lors des hivers rigoureux. De petite taille, elle mesure 12 cm et est sédentaire, on peut l’observer toute l’année. Elle s’alimente principalement de chenilles, coléoptères, mouches, araignées… La matière végétale ne doit probablement pas être exclue de son alimentation pendant les mois d’automne et d’hiver. Les graines de graminées et les fruits sylvestres semblent en effet concentrer des petits groupes de fauvettes.

Enjeux

L’espèce est en déclin en Europe depuis une vingtaine d’années, notamment dans la péninsule Ibérique où ses habitats régressent peu à peu. En France, elle est encore bien présente, mais la forte fluctuation de ses effectifs en fait une espèce à surveiller.

Période de reproduction

Avril-juin

Menaces

> Perte de nourriture par la fermeture des milieux ouverts 

> Destruction de l’habitat par l’urbanisation 

> Utilisation de pesticides (empoisonnement de la nourriture)

> Dérangement voire destruction des nichées (proches du sol) par les promeneurs, les VTT, les engins , les chiens en dehors des sentiers balisés.